Les peintures dans l’église Sainte-Renelde

Le triptyque de la Passion de Livinius de Vogelaare

Trois panneaux autrefois dispersés d’un important triptyque de la Passion, attribué à Livinius de Vogelaare, ont été réunis dans le croisillon nord, face à l’autel de la Vierge. Ces trois panneaux formaient primitivement un grand triptyque placé au-dessus de l’ancien autel majeur avant la transformation du choeur au XVIIIe siècle. Le panneau central a longtemps été accroché dans le fond de la nef latérale nord, au-dessus du char de procession. Il représente la « Dépositon » ou « Descente de la croix ». Les panneaux latéraux étaient disposé de part et d’autre du choeur. Ils représentent, pour l’un, le « Portement de la Croix », avec sainte Véronique essuyant le visage de
Jésus et, pour l’autre, la « Résurection ».

Les deux panneaux latéraux sont peints sur les deux faces. A l’arrière, on peut aujourd’hui admirer un saint Pierre et un saint Jean-Baptiste.

Le panneau central est signé et daté : 1600. J. de Borchgrav e d’Altena et J.-C. Ghislain le dataient du XVIe siècle ! Ils qualifiaient le dessin de cette oeuvre italianisante aux coloris ternis d’intéressant.

Au moment où les trois panneaux ont été réunis, ils ont fait l’objet d’un nettoyage et d’une fixation de la couche picturale, sous les auspices de l’IRPA. L’oeuvre a ainsi retrouvé des couleurs qu’elle avait perdues depuis longtemps.

 

La descente de la Croix, Livinius de Vogelaare, 1600 – photo Maurice Broeckaert © KIK-IRPA, Bruxelles (Belgique), cliché M68132, 1971

Description : Deux scènes successives sont représentées : la Descente de la Croix et la Mise au Tombeau. La Descente de la Croix est la scène principale. Elle occupe l’essentiel de la représentation. On y voit la descente de la croix au centre, sur un fond de ciel assombri par les nuages. Marie et les femmes pieuses sont prostrées du côté gauche. A droite, deux disciples déposent sur un linge la couronne d’épines du Christ auprès des clous de la crucifixion. Une tenaille et un marteau gisent au pied de la croix. Deux femmes portent chacune un vase de parfums pour l’embaumement : l’une à l’arrière gauche, l’autre à l’avant droit. Le visage du personnage tenant les jambes du Christ pourrait représenter celui du donateur de la peinture. Saint Jean se trouve derrière lui. La croix semble également être en forme de Tau surmontée de l’inscription I.N.R.I. La Mise au Tombeau est figurée dans le fond à droite. On reconnaît le Christ transporté, Marie, saint Jean et d’autres personnages vêtus de la même manière que dans la scène principale. La représentation de la femme située à l’avant droit est particulièrement soignée. Peut-être s’agit-il de la femme du donateur.

Le portement de la Croix, Livinius de Vogelaare, 1600 – photo Maurice Broeckaert © KIK-IRPA, Bruxelles (Belgique), cliché M68121, 1971

Description : Sainte Véronique ayant essuyé le visage de Jésus et la chute du Christ sous le poids de la croix (= 6e et 7e stations du Chemin de Croix). Marie, l’apôtre Jean et les femmes pieuses sont représentées sur la gauche de la scène. La croix du Christ est représentée en forme de Tau.

La Résurrection, Livinius de Vogelaare, 1600 – photo Maurice Broeckaert © KIK-IRPA, Bruxelles (Belgique), cliché M68120, 1971

Description : Résurrection du Christ en présence de cinq soldats chargés de la garde du tombeau. Certains dorment, d’autres sont terrorisés par l’événement. Les femmes pieuses sont représentées dans le fonds à droite de la peinture.

 

Le tableau généalogique de sainte Renelde

Conservé dans la Chapelle Sainte-Renelde, ce grand tableau généalogique de la famille de la sainte patronne de l’église est une oeuvre curieuse, renouvellée en 1569 par le peintre Baptiste Pannels. Le cadre néo-gothique est l’oeuvre du sculpteur Malfait.

Marcel Culot avait noté que le 5/04/1840, 20 frs avaient été prévus pour la restauration de ce tableau. Ce tableau fut restauré en 1859 par Etienne Le Roi, peintre au Grand Sablon à Bruxelles. [Notes de Marcel Culot]

 

Tableau généalogique de sainte Renelde, Baptiste Pannels, 1569 – photo Maurice Broeckaert © KIK-IRPA, Bruxelles (Belgique), cliché M68110, 1971.

Tableau généalogique de sainte Renelde – photo © G.P. Speeckaert

 

© Luc DELPORTE – 02/11/2017

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *