Le moulin à vent de Saintes (Hondzochtmolen)

Le progrès : l’intronisation de la vapeur puis le règne de l’électricité, a condamné les uns. Les autres ont succombé, victimes des éléments naturel, du vent, de la pluie, de la tempête, de la foudre. Les moulins à vent ayant résisté à tout son rare. Le moulin de Saintes est l’un de ces vaillants. Le Moulin à vent de Saintes, dressé à l’extrémité du territoire communal, que l’on appelle parfois le Hondzochtmolen à cause de sa proximité de ce hameau et parfois moulin Labacque ou Lebacq du nom d’une ferme proche, est établi sur l’un des points culminant du Brabant occidental, à 87 m au-dessus du niveau de la mer. Ce moulin occupe donc un point-sommet que surélève encore un tertre de verdure, soutenu par une solide maçonnerie. La tour en forme de cône tronqué, à trois étages, est surmontée d’une élégante coupole, qui pouvait autrefois être orientée vers le vent. La tour, qui a une quinzaine de mètres de hauteur au total, est construite en pierres et en briques. Vers 1960, les meules, les butoirs et les autres engins étaient actionnés par un moteur dissimulé au rez-de-chaussée. C’était le meunier Depauw qui, deux ou trois décennies auparavant avait apporté cette importante modification qui n’a pas changé l’aspect primitif de la construction.J. CETTE, 1961

Saintes vit tourner plus d’un moulins durant sa longue histoire. L’actuel moulin à vent de Saintes, à la limite avec Lembeek le long de la chaussée de Halle à Enghien, n’en est que le dernier survivant. Le polytptyque de l’abbaye de Lobbes (868-869) cite déjà deux moulins, dont on ignore ce qu’ils devinrent. Un moulin à eau faisait partie des dépendances du domaine d’Herbecq au XIIe siècle, propriété de l’abbaye de Ninove. Le véritable moulin de Saintes, le moulin banal des seigneurs du lieu, déjà mentionné au Moyen Age, a disparu au XIXe siècle, victime des intempéries. Il se trouvait au carrefour du grand chemin de Halle à Enghien avec le chemin de Quehain. Le bâtiment du moulin à eau de Wisbecq, dépendance du château, est toujours debout. La Bruyère de Wisbecq eut son propre moulin à vent. Enfin, deux moulins à huile sont mentionnés au XIXe siècle, l’un à la ferme de Saint-Roch, sur la chaussée, l’autre près de la place du village, comme dépendance d’une ferme située sentier de la Large Voie.

Datation du moulin d’Hondzocht

Jean Cette (1961) le dit « construit vers 1500″ et ajoute qu’il « y a quatre siècle et demi que le moulin de Saintes ne cesse de faire tourner, sinon ses ailes, ses grosses pierres meulières ». Ailleurs il insiste : « il a été construit au commencement du XVIe siècle », et il le qualifie même de « contemporain de Charles Quint » ! D’autres reprendront cette datation, sans jamais vérifier son fondement.

En réalité ce moulin n’est pas antérieur à la seconde moitié du XVIIIe siècle, et plus précisément à 1775 ! Avant cette date, il n’y avait pas de moulin à cet endroit. Le moulin à vent de Saintes, son véritable moulin, se trouvait ailleurs, au croisement du vieux chemin de Halle à Enghien (remplacé au XVIIIe siècle par la chaussée d’Enghien) et du chemin de Quehain.

Description du moulin

Le moulin de Saintes, appelé plus justement Hondzochtmolen à cause de la proximité du hameau de Hondzocht (Lembeek) et parfois moulin Lebacq du nom d’une ferme proche, datant de 1779, est établi sur un point culminant à 87 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ce moulin occupe donc un point-sommet, que surélève encore un tertre de verdure, soutenu par une solide maçonnerie. La tour, en forme de cône tronqué, à trois étages, est surmonté d’une élégante chappe (casque ou coupole), qui pouvait être orientée vers le vent. Elle a une quinzaine de mètres de hauteur, coupole comprise et est construite en pierres et en briques. Ses ailes ne trounaient déjà plus après-guerre. Le mécanisme était alors actionné par un moteur diesel, dissimulé au rez-de-chaussée. C’est le meunier De Pauw qui a apporté cette importante modification, sans cependant changer l’aspect primitif de la construction.

Pour en savoir plus :

Le site Internet Molenecho’s répertorie les moulins en Belgique et fournit une information de qualité sur ceux-ci. Pour consulter la fiche sur le moulin de Saintes, cliquez ici.

© Luc DELPORTE – 17/08/2017.

Article connexe : Le moulin à vent de Saintes [Iconographie]

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *