Juridictions ecclésiastiques depuis 1559 à la Révolution Française

Archevêché de Cambrai

La réorganisation des diocèse de 1559 laissa le village de Saintes dans l’archevêché de Cambrai et dans le doyenné de Halle. L’idée maîtresse, imposée par Philippe II, était de faire correspondre les frontières politiques et ecclésiastiques. Mais cette concordance ne fit pas long feu. Elle fut battue en brèche dès l’occupation française du Cambrésis de 1591 à 1595, par le traité des Pyrénées (1659), celui de Nimègue (1678) et celui d’Aix-la-Chapelle (1668), qui firent basculer une partie du comté de Hainaut sous le royaume de France. Ces bouleversements de la frontière des Pays-Bas ont eu des répercutions religieuses, en particulier sur l’organisation et l’administration du diocèse, partagé dorénavant entre l’Espagne, puis l’Autriche, et la France.

Doyenné de Halle

Le diocèse de Cambrai comprenait 4 archidiaconés, comptant chacun 3 ou 4 doyennés. En voici le détail :
Archidiaconé du Cambrésis : Beaumetz, Cambrai, Le Cateau ;
Archidiaconé du Brabant : Saint-Brice, Chièvres, Lessines, Halle ;
Archidiaconé du Hainaut : Bavay, Mons, Maubeuge, Binche ;
Archidiaconé de Valenciennes : Haspres, Valenciennes, Avesnes.
Des listes établies pour 1559, 1716 et 1789 [P. DESMETTE, Les confréries, pp. 16-17] permettent d’établir la composition du doyenné de Halle, restée identique d’un bout à l’autre de la période :
Enghien
Halle
Bellingen
Bierghes
Braine-le-château
Kester
Galmaarden
Heikruis
Haut-Ittre
Herfelingen
Herne
Hoves
Lembeek
Marcq
Oetingen
Pepingen
Petit-Enghien
Quenast
Saintes et Wisbecq
Sint-Pieters-Kapelle
Tollembeek
Vollezele

 

© Luc DELPORTE – 01/08/2017.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *