Saintes sur les cartes du XIXe siècle

Saintes sur les cartes du XIXe siècle

La cartographie moderne voit le jour au XIXe siècle, notamment grâce à l’instauration d’un cadastre uniformisé qui servira de base pour la réduction des cartes.  Le XIXe siècle cartographique en Belgique sera marqué par deux institutions, l’une privée et dirigée par Philippe vander Maelen, l’autre militaire, l’Institut Cartographique Militaire, ancêtre de notre IGN.

Carte hydrographique du Département de la Dyle

Cette carte, encore manuscrite n’est pas datée.  Elle doit cependant remonter à l’extrême  fin du XVIIIe ou du tout début du XIXe siècle.  Comme son titre l’indique, elle présente le réseau hydrographique principal du Département, en indiquant aussi les moulin édifiés sur les cours d’eau.  Seules les chaussées pavées sont représentées, avec l’indication des ponts par lesquels elles traverses les cours d’eau.  Les bois apparaissent également.  Le projet de Canal Charleroi-Bruxelles y figure déjà.

Source : http://gallica.bnf.fr / Bibliothèque Nationale de France.

Détail de la région comprise entre Halle – Enghien – Braine-le-Comte – Nivelles – Braine-l’Alleud.

La chaussée de Halle à Enghien, passant par Saintes, traverse sur des ponts successivement le Laubecq au pied de l’église de Bierghes, et ensuite deux affluent de ce cours d’eau sur Petit-Enghien.  La chaussée de Bruxelles à Mons, traverse depuis Halle jusqu’à Braine-le-comte, 4 ponts.  Le premier sur Lembeek sur un petit affluent de la Senne.  Le second est le pont de Tubize sur la Senne.  Vient ensuite le pont sur le Coeurcq et enfin, sur le territoire d’Hennuyères, le pont sur un des bras de la Favarge-Coeurcq.

Le tracé du projet de Canal Charleroi-Bruxelles est clairement indiqué.  La Sennette actuelle est encore appelée la « Senne », tandis que notre Senne est indiquée comme la « Zuene ».  Sur le cours de la première, on remarque les moulins d’Oisquercq et de Clabecq; sur le cours de la seconde, les moulins du Houx, de Rebecq, de Ripain et de Tubize.  Il n’y a pas de moulin à Quenast !  Le moulin de Wisbecq est représenté sur un affluent du Laubecq.  On notera, avec étonnement, que ni Rebecq, ni Kenast, ni Oisquercq, ni Clabecq ne sont indiqués comme villages, alors que « Honsock » et « La Genette » figurent sur la carte.

.

La carte topographique de Vander Maelen au 20.000e (ca 1850)

Extraits de la planche 13/1 Enghien et 13/2 Halle.  Impirmé en août 1851. Etablissement géographique de Bruxelles.

La Carte au 20.000 de l’ICM (1882)

Feuille 39, planchette n° 1.  ICM 1882.  Rédigé et imprimé par les soins du capitaine De Cock. Levée et nivelée en 1865. Equidistance de 1 m. Revue en 1879 par le Lieutenant Meurant.

La carte au 40.000e de l’ICM (1892)

Extrait de la planche 39.  Levé et nivelé 1865 – rédigé et gravé en 1871.  Revu sur le terrain en 1879 et 1891.  Zinographié à l’ICM, juillet 1892.  Mise à jour 1904.

La ligne de chemin de fer Bruxelles-Tournai (ligne 94) est présente.  Le tronçon passant par Saintes a été ouvert à la circulation ferroviaire le 16 janvier 1866.  La rue de la Station est encore dépourvue d’habitations, excepté dans le haut de la rue, au niveau du carrefour avec la chaussée.

© Luc DELPORTE – 17/08/2017.

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *