L’auberge du Cornet

Un acte d’arrentement de 1706 décrit le Cornet comme suit : « l’héritage d’une maison, grange, estable / et fournil ainsy qu’il se contient gisant audit Sainctes, tenant à Mathias Clément, à la rue et à une ruelle menant dudit Sainctes à Hal, vulgairement appelé / l’auberge du Cornet. »

.

Cornet 1706 bis

Chirographe de la cour échevinale de Saintes – arrentement de l’auberge du Cornet, 1706.

.

ARTICLE EN CHANTIER

.

Dernière version : 19/07/2013 – © Luc DELPORTE

 

 

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *